الخطاب
Volume 9, Numéro 18, Pages 25-38

Exploitation De L’espace Dans Le Théâtre De L’absurde

Auteurs : Ji / Ben Hmid Salwa .

Résumé

La notion d’espace est très controversée tant ce terme peut être appliqué à des domaines aussi variés que les sciences humaines ou la littérature. Nous comptons l’utiliser dans le contexte du théâtre dans la mesure où l’espace est le lieu du théâtre par excellence. D’ail-leurs, pour A. Ubersfeld, «c’est au niveau de l’espace[…] que se fait l’articulation texte –représentation » . Le texte de théâtre est donc avant tout, lieu de spectacle. Mais même dans ce contexte, l’espace se manifeste sous des aspects multiples. Ainsi, M. Issacharoff parle de la complexité de l’espace théâtral car « il peut exister plusieurs lieux distincts : architectural, scénographique, dramaturgique » et distingue l’espace scénique et l’espace extra scénique c’est-à dire « le visible et l’invisible » , l’espace perçu par le spectateur et celui suggéré par le texte dialogué. A son tour, P.Pavis dans son dictionnaire répartit l’espace en « espace dramatique, scénique, scénographique, ludique, textuel et intérieur » et reprend cette répartition la même année, dans un ouvrage dans le chapitre intitulé espace, temps, action et où il ajoute une autre dimension à l’étude de l’espace: la dimension temporelle. Notre intention n’étant pas de faire un relevé qui restera toujours non exhaustif, nous dirons que bien d’autres encore , depuis que le théâtre existe, ont soulevé cette problématique jamais épuisée. Il en ressort que l’espace a suscité plusieurs réflexions. Quoi qu’il en soit, et selon les époques, un traitement particulier a été réservé à l’espace qui, de lieu unique depuis l’Antiquité grecque et jusqu’au théâtre classique, a connu des mutations au fil des siècles suivants oú le cadre spatial s’est multiplié (avec le drame romantique par exemple) jusqu’à occuper une place privilégiée devenant l’une des composantes dramatiques de la pièce. Ceci est particulièrement le cas après la seconde guerre mondiale dans ce qui a été appelé par les critiques : théâtre de l’absurde, d’avant-garde ou nouveau théâtre.

Mots clés

--