Les cahiers du CREAD
Volume 6, Numéro 25, Pages 21-51

La Technologie De L'automatisme Et Son Transfert En Algérie

Auteurs : Si Abdelhadi Amar .

Résumé

Deux points de vue s'affrontent à l'heure actuelle au sujet de la relation qui peut exister entre d'une part le développement des pays du tiersmonde et, d'autre part l'émergence ainsi que la maturité de la microélectronique. Cette nouvelle technologie est basée sur les capacités d'application industrielle énormes qu'offre l'intégration du circuit électronique. Le premier point de vue qu'on peut qualifier d'optimiste, pense que l'avènement de cette technologie permettra aux pays arriérés de brûler les étapes, de résoudre les déficits des usines, des hôpitaux, etc. et, que les problèmes de maîtrise technologique qui ont succédé aux importations massives de technologie par les pays du TiersMonde, au courant de la décennie passée, pourraient trouver une solution avec l'application des nouvelles technologies. Car le bilan pour ceux qui ont recouru au transfert de technologie, à part quelques cas particuliers, n'est pas satisfaisant. Des problèmes ont surgi, tout au long du processus qui ont grevé les coûts, retardé la mise en marche, et réduit la rentabilité avec des effets négatifs sur la consommation de la technologie. En effet on continue encore à souffrir au niveau de l'appareil productif des pannes, d'une assistance technique continue, d'investissements répétitifs pour maîtriser très difficilement la technologie importée à grands frais. En un mot le blocage de l'accumulation technologique pourrait disparaître grâce à l'introduction des nouvelles technologies issues du microprocesseur.

Mots clés

nouvelle technologie,automatisme,Algérie.