Journal algérien de biochimie et de génétique médicales
Volume 1, Numéro 2, Pages 9-17
2022-07-31

Détermination Des Valeurs De Référence De La Pth- Stratification En Fonction Du Sexe, De L’âge Et Du Statut En Vitamine D

Auteurs : Bennouar Salam . Bachir Cherif Abdelghani . Makrelouf Mohamed . Abdi Samia .

Résumé

Objectifs : cette étude a été réalisée dans le but de définir l’intervalle de référence de la parathormone (PTH) dans une population Nord-Algérienne en fonction du statut en vitamine D, du sexe et de l'âge, et de vérifier si l’intervalle de référence fourni par le kit de dosage est réellement applicable à notre population. Matériel et méthodes : 451 sujets volontaires sains, des deux sexes, âgés de 19 à 79 ans ont été enrôlés dans une étude transversale, réalisée au niveau du laboratoire d’analyse médicale de l’Hôpital universitaire de Blida. Le dosage de la PTH a été effectué par une méthode immuno-fluoro-enzymatique par sandwich sur tube EDTA. Pour déterminer l’intervalle de référence de la PTH, la méthode consensuelle, basée sur la répartition gaussienne, a été utilisée. Les limites basses et hautes de l’intervalle sont représentées respectivement par les percentiles 2.5 et 97.5. La valeur cible à atteindre est définie par la médiane. Résultats : Chez l’homme, les valeurs de référence sont entre 12.2 et 62.6pg/ml. Chez la femme, ces valeurs sont entre 13.1 et 74.4pg/ml. Chez les sujets ayant des taux suffisants en vitamine D, ces valeurs sont entre 10.6 et 49pg/ml, et chez les sujets insuffisants en vitamine D ces valeurs sont entre 13.2 et 68.6pg/ml. En fonction de l’âge, les intervalles de référence déterminés étaient comparables. Conclusion : à l’issue de cette étude, les valeurs de référence de la PTH ont été définies pour la première fois dans notre population adulte. Les intervalles définis étaient différents de ceux proposés par le fabricant, il est donc recommandé à chaque laboratoire d’établir ses propres valeurs de référence.

Mots clés

PTH ; Intervalle de référence ; Vitamine D ; Distribution gaussienne