Revue tadamsa d'unegmu
Volume 2, Numéro 1, Pages 75-95

La Problématique De L'investissement Direct Etranger En Algérie

Auteurs : Guesmia El Hadi .

Résumé

L’objet de cet article est d’analyser la contribution des IDE à l’évolution économique en Algérie à travers la mesure de l’évolution des indicateurs macro-économiques, et ce tout en comparant avec la situation dans les pays limitrophes (Maroc et Tunisie). Nous montrons que l’effet marginal et minime des IDE sur l’économie nationale est le résultat de la faible attractivité du pays, de l’absence de cadre institutionnel interne approprié pour orienter l’action de l’IDE, de l’absence de régulation au niveau des orientations sectorielles ainsi qu’au régime de participation dans la propriété expliquent indubitablement la logique menant l’IDE (même si les flux sont modestes et minimes) en Algérie. En définitive, le poids croissant des hydrocarbures dans l’économie algérienne constituerait à même un facteur répulsif des IDE productifs à forte valeur ajoutée et créateur de richesses. Les résultats de la recherche concluent sur l’opportunité que manque l’Algérie quant à l’exploitation de son potentiel par des IDE, influencée par la logique rentière. A ce titre, l’observation des expériences de nombreux pays du monde, qui ont réussi efficacement leur intégration dans les chaines de valeur, régionales et mondiales, en instaurant des zones franches industrielles d’exportation(ZFIE), nous semble, pourrait constituer un cas d’école pour la réussite de politique économique algérienne.

Mots clés

Algérie ; Attractivité ; FMN ; IDE ; ZFIE