Annales de l'Institut national agronomique El Harrach
Volume 27, Numéro 1, Pages 37-53

Resultats D'etude De La Qualite De La Viande De Deux Races Cameline (targui Et Sahraoui) A Ouargla Et Tamanrasset (algerie)

Auteurs : Benyoucef M.t. . Bouzegag B. .

Résumé

la viande cameline est consommée traditionnellement par les populations du Sud à coté d'autres viandes rouges (ovins, caprins et bovins). Les marchés d'Ouarg!a et Tamanrasset consomment plus de 10% des effectifs. Les flux de camelins sont saisonniers et restent surtout importants en hiver. Quant aux autres espèces animales, leurs flux sont variables selon les saisons au niveau des deux wilayas. Les prix de la viande cameline sont 1,5 fois plus élèves, à Ouargla qu'à Tamanrasset à cause des coûts de transformation des carcasses dont la découpe demeure traditionnelle et similaire dans les deux zones. Le poids 'vif et le rendement maximum sont atteints respectivement vers 7 à 8 ans par la race cameline Targui et 9 à 11 ans par la race Sahraoui, Le cinquième quartier croît de façon régulière avec l'âge de l'animal, Les abats rouges représentent le tiers des abats blancs, Sur le plan biochimique, la viande de dromadaire est considérée comme maigre (faible proportion de graisses) et peu variable en protéines avec l'âge de l'animal.

Mots clés

Sud algérien, races camelines, abattages, rendement de carcasse. Cinquième quartier, qualité de la viande.