Bulletin du Service Géologique de l'Algérie
Volume 20, Numéro 3, Pages 297-305

Les Pélites Des Monts De L’ougarta (algérie): Nouvel Assemblage Des Formations Du Protérozoïque Supérieur

Auteurs : Bouima Tayeb . Zitouni Hocine .

Résumé

Il s’agit d’une formation volcano-sédimentaire d’épaisseur totale voisine de 12000m , représentée par des pélites pourpres abondantes, finement litées qui s’alternent avec des dépôts fins : grauwackes; siltites finement rubanés; schistes; tufs riches en éléments volcaniques acides. Elles sont à Djebel Ben Tadjine et à Damrane de couleur rouge abondante à micro rides de courant au Sud et de couleur verte abondante avec des slumps au Nord. À la pointe de Ben Tadjine, ces pélites affleurent sur une épaisseur de 1500m environ, elles sont structurées en monoclinal de direction N080°-50° à 80°N. Avec les conglomérats rouges de Ben Tadjine plissés selon la direction N160° - 20° à 50°N, ces pélites montrent un contact tectonique sublatitudinal. Les deux formations sont ravinées et surmontées en discordance angulaire par la couverture paléozoïque sub-tabulaire. Affleurant d’une manière discontinue et rare, ces pélites sont rouges au Sud et vertes au Nord du massif de Damrane. Elles se présentent sous forme de lits centimétriques encaissés dans des produits gypseux de sebkha contemporaine au Quaternaire et plissé selon deux directions N080°-15°N et N120°-85°S. Les pélites qui semblent être intercalées avec les calcaires de Hassi Khataam sont surmontées en discordance angulaire à Damrane par la série volcanique «Damrane-Guettera» de faible pendage sud. Cette dernière est contemporaine aux conglomérats de Ben Tadjine et à la série «carbonatée à stromatolites colléniformes de Guettera». La structuration sub parallèle de ces pélites et leur relation géométrique avec les différentes formations anté-couvertures paléozoïques de l’Ougarta, ainsi que leur lithologie identique, permettent : - de mettre en parallèle tous ces faciès avec les flyschs de sebkha El Melah et de Kahal Tabelbala, et les englober en une seule série développée sous une faible tranche d’eau relativement plus épaisse au nord qu’au sud dans les monts d’Ougarta; - de distinguer deux structures pour les pélites d’orientation N080° et N120° analogues à celles des pélites du Méso-Protérozoïque d’Imiter dans l’anti-Atlas marocain; - de distinguer pour ces formations anté paléozoïques deux ensembles structuraux panafricains: un socle essentiellement pélitique et une couverture molassique essentiellement conglomératique et volcanique.

Mots clés

Algérie - Ougarta - Pélites néoprotérozoïques - Ensemble structural - Socle - MolassePanafricain