المجلة الجزائرية للعلوم السياسية والعلاقات الدولية
Volume 5, Numéro 2, Pages 13-41

Libye: Violence, Fédéralisme Et Démocratie

Auteurs : Martinez Luis .

Résumé

Dans la Libye post-Qadhafi, les autorités libyennes sont à la recherche d'un nouvel art de gouverner. En dépit de la légitimité que leur concède le suffrage électroral, les autorités libyennes sont très faibles: Elles ne disposent pas des moyens de coercition et ne peuvent se faire obéir. Les autorités négocient en permanence leur survie et sont menacées par ceux qui n'ont pas été choisis par les électeurs mais par la force de leur engagement dans la révolution: les milices. Pour les milices, en particulier islamistes, le maintien des anciens responsables et dirigeant dans l'appareil d'Etat et insupportable. Aussi, le 05 Mais 2013, elles obligent le parlement à voté la loi sur l'exclusion de la vie politique des personnes ayant occupé des postes à responsabilité sous l'ancien régime. Si les milices révolutionnaires continuent à imposer leur loi au gouvernement, la chute du régime de Qadhafi, ne constituerait pas une rupture dans la trajectoire des pratiques politiques en Libye mais davantage leurs continuités sous d'autres habits

Mots clés

Libye, Qadhafi, violence, milice, Fédéralisme, rente