المجلة الجزائرية للدراسات السياسية
Volume 3, Numéro 2, Pages 173-182

La Rationalité Et L’analyse Des Politiques Publiques

Auteurs : Belhadj Salah .

Résumé

La notion de rationalité a été et est toujours au cœur des débats dans les sciences sociales. Sa longue évolution dessine deux périodes distinctes. La première est caractérisée par une croyance réelle dans la rationalité de l’action publique. Au cours de cette période, les économistes marginalistes élaborent le modèle de la décision rationnelle pure, Durkheim voit dans l’Etat le lieu de l’action rationnelle par excellence et Weber, de son côté, assimile la construction de l’Etat national moderne à une action de rationalisation croissante. Mais, à partir des années cinquante, avec l’apparition de la sociologie de la décision et le développement de l’analyse des politiques publiques, s’ouvre une seconde période. Le débat sur la rationalité s’intensifie et le postulat de la rationalité pure est remis en cause. C’est alors une autre évolution qui se met en marche : le modèle de la décision rationnelle est peu à peu déconstruit et d’autres approches et modèles décrivant les comportements de choix des acteurs de la décision publique sont élaborés et proposés comme alternatives à l’image classique d’un décideur opérant avec une rationalité pure et parfaite, image devenue proprement idéaliste aux yeux de la plupart des analystes actuels des politiques publiques. Examiner la question de la rationalité des acteurs de la décision publique et rendre compte des différentes approches et théories élaborées en la matière, voilà l’objet de notre propos dans cet article.

Mots clés

rationalité ; analyse ; politiques publiques ; théorie de la rationalité ; incrémentalisme ; modèle de la poubelle ;