Multilinguales
Volume 3, Numéro 2, Pages 25-39

Le Blanc à L’épreuve Des Rites Funéraires Dans Le Blanc De L’algérie D’assia Djebar

Auteurs : Belhocine Mounya .

Résumé

La textualisation de la mort dans le roman Le Blanc de l’Algérie (1995) est l’aspect de l’écriture d’Assia Djebar sur lequel nous nous sommes penchée dans cette étude. Pour cerner la poétique de la mort, distinctive de cette oeuvre, nous avons, dans un premier temps, retracé le parcours textuel du signe de la couleur blanche en recourant à la « chromatographie ». Dans un second temps, nous avons examiné l’écriture des différents rituels funéraires et leur déviation, puisque non-accomplis, en nous référant à l’ethnologie. Nous montrons que cette poétique de la mort participe, paradoxalement, à la ressuscitation des amis de l’écrivaine, assassinés pendant les années 90. Ces éléments nous ont finalement permis d’approcher une « théorie de l’écriture littéraire djébarienne » à l’épreuve de la période de l’Histoire de l’Algérie des années 90, marquée par la violence intégriste et dite de la « décennie noire ».

Mots clés

Poétique de la mort – rite funéraire – couleur chromatographie –ethnologie – Assia Djebar – Le Blanc de l’Algérie.