Les cahiers du CREAD
Volume 12, Numéro 41, Pages 89-95

Ajustement Structurel, Privatisation Et Dépenses De Santé En Algérie

Auteurs : Oufriha Fatima Zohra .

Résumé

De façon plus ou moins cohérente, le programme d'ajustement structurel en Algérie tente d'obtenir, en matière de politique de santé, la compression des dépenses de soins et des "factures" externes qu'elles entraînent en termes de volumes d'importation de médicaments et d'appareillages médicaux et d'envois pour soins à l'étranger. Cette politique dans son volet stabilisation tente de réduire les déficits publics et vise alors la limitation des dépenses à la charge du budget de l'Etat et des Assurances Sociales. Elle se traduit essentiellement par une double action : action de limitation du secteur public et de la gratuité, rendus responsables de la hausse des coûts, action d'extension de la privatisation de l'exercice de la médecine, exercice crédité d'économicité globale qu'il est loin de posséder compte tenu du contexte institutionnel et économique dans lequel il fonctionne.

Mots clés

Sécurité Sociale,privatisation,secteur public,ajustement structurel , Algérie