Algerian Journal of Health Sciences
Volume 3, Numéro 2, Pages 30-37

Automédication Et Conseil Pharmaceutique En Période De Pandémie De Covid-19 à Oran

Auteurs : Boudia Fatma . Dali Ali Abdessemad . Mekaouche Fatima Zohra Nadjet . Fetati Habiba . Senhadji Imene . Chaib Houria . Tlemcani Mohamed . Midoun Nori . Toumi Houari .

Résumé

Introduction et objectifs : L'épidémie de Covid-19 a créé une psychose et une anxiété généralisées. Cela pourrait être lié, d'une part, à la mortalité élevée observée dans le monde, et d'autre part, à l’absence d’une thérapie spécifique. Face à cette situation, de nombreuses substances ont été utilisées sans avis médical. L’objectif de cette étude était d’évaluer les pratiques de l’automédication en situation de COVID-19 à Oran. Méthodes : Il s’agit d’une enquête transversale observationnelle réalisée par questionnaire électronique anonyme (googleforms) et distribué, par e-mail, à des pharmaciens adhérents à la section ordinale régionale des pharmaciens d’Oran. Les réponses ont été analysées par le logiciel SPSS. Résultats : Au total, 69 réponses ont été obtenues. La proportion de pharmaciens ayant perçu une tendance à la hausse de l’automédication était de 58,0%. Environ le quart des pharmaciens (22,9%) avaient constaté une augmentation de l’automédication à l’hydroxychloroquine ; néanmoins, aucune toxicité secondaire à l’usage de ce médicament n’a été observée. En cette situation d’épidémie de COVID, 91.3% de l’échantillon d’étude avaient constaté une augmentation du recours aux vitamines et compléments alimentaires, avec une consommation fréquente de la vitamine C à 1gr/j ainsi que d’autres complexes vitaminiques à base de vitamine D, vitamine B9 et fer chez la femme enceinte ou allaitante. Conclusion : Notre étude a montré qu’en période de COVID-19 la tendance à l’automédication a augmenté. L’automédication à l’hydroxychloroquine a été observée durant cette pandémie néanmoins l’usage d’autres substances telles que les vitamines et les compléments alimentaires était plus fréquent.

Mots clés

COVID-19 ; Automédication ; Oran ; Hydroxychloroquine ; Compléments Alimentaires