Revue des sciences et sciences de l’ingénieur
Volume 8, Numéro 1, Pages 09-17

Utilisation De Modèle Agrométéorologique Pour La Prévision Des Rendements Des Céréales Au Mali : Cas Du Mil, Sorgho Et Maïs

Auteurs : Coulibaly Dramane . Sanogo Souleymane . Sanogo Cheick Oumar . Karembé Moussa . Ba Abdramane .

Résumé

Les modèles conceptuels de prévision des rendements ont été réalisés à partir des indices du bilan hydrique liés aux cultures du mil, du sorgho et du maïs dans les départements de Sikasso, Ségou et Mopti. L’objectif est d’utiliser un modèle agrométéorologique (AMS) pour calculer au préalable les indices du bilan hydrique à partir des données agrométéorologiques. Les données de rendement des cultures et les indices du bilan hydrique, sortis de AMS ont été combinées pour établir des modèles de régression. Des modèles conceptuels de prévision des rendements sont configurés à partir de la combinaison de deux à quatre indices du bilan d’eau, comme variables explicatives. Les indices du bilan d’eau présentant une meilleure prédictibilité des rendements sont : TWR (Besoins totaux en eau de la plante), INDXhar (Indices de satisfaction en eau en fin de cycle), Cr1a (Décades auxquelles le "Rangeland index" croise la ligne définie par 0.4*PET), WEXt (valeur totale de l'excès en eau en fin de cycle), SWi (Contenu initial en eau du sol) et ETA(i,f,r) (Évapotranspiration réelle aux stades d’initialisation, de floraison et de récolte). Les meilleures modèles conçus ont fait l’objet d’une validation en comparant leurs estimations aux valeurs réelles des rendements. La validation croisée du modèle de prévision des rendements du mil du cercle de Ségou indique les statistiques suivantes : R²cv = 0,51, RMSE = 144 Kg/ha et les statistiques sont R²cv = 0,45, RMSE = 137 Kg/ha pour le sorgho du cercle de Sikasso. Par contre les statistiques de validation sont peu significatives pour le cercle de Mopti avec des coefficients de détermination R²cv=0,27 ; R²cv =0,20 et R²cv =0,16 respectivement pour le mil, le sorgho et le maïs. Dans le cadre de la présente étude, les modèles conceptuels de prévision élaborés à partir des données agronomiques et climatiques ont permis des estimations acceptables des rendements des cultures du mil, sorgho et maïs dans les départements de Sikasso, Ségou et Mopti.

Mots clés

Prévision de rendements ; Mali ; alerte précoce ; bilan hydrique ; AgroMetShell