AGROBIOLOGIA
Volume 10, Numéro 3, Pages 2044-2061

Etude Ethnobotanique Dans Le Sud-est De Chlef (algerie Occidentale)

Auteurs : Maamar Sameut Yamina .

Résumé

Résumé Description du sujet : Vue les effets secondaires des traitements chimiques issus de la médecine moderne, les gens ont retour à la médecine par les plantes médicinales et aromatiques qui donne des résultats positifs à long termes, mais sans effet indésirables et ceci seulement si elle est pratiquée par des spécialistes, d’où l’intérêt d’inventorier ces plantes et patronné ce savoir scientifique. Objectifs : Cette étude est réalisée dans le but de recenser les plantes aromatiques et médicinales (PAM) spontanées au Sud-est de Chlef et de préserver leurs usages. Méthodes : Ce travail a été réalisé en suivant une enquête ethnobotanique auprès de la population locale à l’aide de 120 fiches questionnaires. Résultats : Les résultats recueillis montrent une diversité floristique importante, 84 espèces réparties en 80 genres ont été identifiées, 44 sont des espèces aromatiques et médicinales (52,38%). Ces espèces appartiennent à 48 familles dont les Lamiaceae et les Astéraceae ont été majoritaires (13,10 %), suivi des Apiaceae (5,95%), puis les Cupressacae, Fabaceae et Rosacées avec 3,57%. Les résultats ont révélé également que les feuilles constituent la partie la plus utilisée (33,33%), et la majorité des gens préparent leurs remèdes à base de plantes sous forme d’infusion (37 ,50%) pour lutter contre les différentes affections en particulier celles du tube digestif qui s’avèrent les plus abondantes au sein de notre population. Conclusion : L’étude vient d’enrichir la flore médicinale sauvage algérienne et contribue à améliorer les connaissances concernant la médecine traditionnelle et à sauvegarder le savoir-faire populaire local. Mots clés: Ethnobotanique ; diversité floristique ; plantes aromatiques et médicinales ; Chlef. ETHNOBOTANICAL STUDY IN THE SOUTH-EAST OF CHLEF (WESTERN ALGERIA) Abstract Description of the subject: Given the side effects of chemical treatments from modern medicine, people have returned to medicine by medicinal and aromatic plants that give positive long-term results, but without adverse effects and this only if it is practised by specialists, hence the interest to inventory these plants and patronized this scientific knowledge. Objective: This study is being carried out to identify spontaneous aromatic and medicinal plants (AMP) in South-east Chlef and to preserve their uses. Methods: This work was carried out following an ethnobotanical survey of the local population using 120 questionnaires. Results: The collected results show an important floristic diversity, 84 species distributed in 80 genera have been identified, 44 are aromatic and medicinal species (52, 38%). These species belong to 48 families of which Lamiaceae and Asteraceae were the majority (13.10%), followed by Apiaceae (5.95%), come after Cupressaceae, Fabaceae and Rosaceae with 3.57%. The results also revealed that leaves are the most commonly used part (33,33%), and the majority of people prepare their herbal remedies as infusions (37 ,50%) to combat the various ailments, especially those of the digestive tract, which are most abundant in our population. Conclusion: The study has enriched the Algerian wild medicinal flora and contributes to improving knowledge about traditional medicine and to safeguard local popular know-how. Keywords: Ethnobotany; floristic diversity; aromatic and medicinal plants; South-east of Chlef; Western Algeria.

Mots clés

Ethnobotanique ; ; diversité floristique ; ; plantes aromatiques et médicinales ; ; Chlef.