Paradigmes
Volume 4, Numéro 1, Pages 75-87

De L’histoire à La Fabulation (l’histoire) En Littérature Africaine Contemporaine Entre Récit Romanesque Et Diégèse D’une Vie Détournée

Auteurs : Eyenga Onana Pierre-suzanne .

Résumé

le récit effectué par un narrateur dans un roman n’est pas une création ex nihilo. Il naît du rapport étroit entre l’écrivain et sa société. Ainsi, raconter une histoire, c’est amorcer le récit d’une période marquante de la vie de l’homme, telle que celle-ci se reflète dans le miroir stendhalien traîné le long de la rue par le sujet écrivant. Témoin de l’Histoire des faits relatés, l’auteur médiatise à travers son narrateur le rapport du lecteur au texte. La vie narrée transmute de ce fait du statut d’Histoire à celui de fabulation (histoire romancée), dans le cadre d’un processus dynamique de recréation diégétique déployant une nouvelle séquence narrative où la vie réelle se trouve détournée. Comment s’opère ce basculement de l’Histoire en un détournement de vie au cœur de la société du texte ? Trois parties sous-tendent la présente réflexion qui a pour fondement épistémologique la sociocritique. Mitterand l'appréhende comme une sémiotique. the narrative performed by a narrator in a novel is not a creation ex nihilo. It arises from the close relationship between the writer and his society. Thus, to tell a story is to initiate the narration of a significant period in the life of man, as reflected in the Stendhalian mirror dragged along the street by the writing subject. As a witness to the history of the facts recounted, the author uses his narrator to mediate the reader's relationship to the text. The narrated life thus transmutes from the status of History to that of fabulation (romanced history), as part of a dynamic process of diegetic re-creation deploying a new narrative sequence in which real life is diverted. How does this changeover of History into a diversion of life at the heart of the society of the text take place? Three parts underlie this reflection whose epistemological basis is sociocriticism. Mitterand apprehends it as semiotics.

Mots clés

histoire ; fabulation ; diégèse ; sociocritique ; vie détournée