مجلة الابداع الرياضي
Volume 5, Numéro 2, Pages 474-494

Sedentary Lifestyle And Eating Habits As Risk Factors For Obesity In Adolescents.

Authors : كمال بوعجناق . رشيد بلونيس .

Abstract

pays au cours de ces dernières décennies, l’obésité ne peut plus être considérée comme un simple problème esthétique lié à la gourmandise. L’obésité définie comme étant un désordre métabolique caractérisé par une accumulation excessive de tissu adipeux est aujourd’hui reconnue comme une réelle pathologie à tel point que l’OMS la déclare « première épidémie non-infectieuse de l’histoire, Desprès (2007, p 5). La prévalence de l’obésité augmente chez l’enfant comme chez l’adulte. Les conséquences à long terme sont particulièrement inquiétantes pour l’enfant D'après l’OMS, environ 10 % des enfants et des adolescents de 5 à 17 ans sont touchés par l’obésité dans le monde. Plusieurs études ont montrés l’importance des anomalies cliniques et métaboliques liées à l’obésité infantile, à court et à long terme. En effet, l’obésité apparue durant l’enfance et l’adolescence entraîne une surmortalité à l’âge adulte estimée entre 50 et 80 % en raison de l’association de cette maladie à l’hyper tension artérielle, diabète et aux complications cardiovasculaires, Hala. Y (2008, p19). La progression fulgurante de l’obésité chez l’enfant et l’adolescent qui sera à l’origine des problèmes de santé et de difficultés sociales, justifie donc des efforts de recherche majeurs afin de mieux comprendre les déterminants de l’excès pondéral et de définir des stratégies de prévention adaptées. En Algérie, on assiste à de profonds changements structurels socioéconomiques qui font le lit d’une transition nutritionnelle et démographique caractérisés par une modification de mode de vie: changement des comportements alimentaires (prises caloriques plus élevées, rythme et équilibre alimentaires perturbés) et sédentarité liée à une baisse d’activités physiques et sportives et à une augmentation des activités sédentaires (télévision, jeux vidéo). Cette évolution brutale crée un environnement altérant le mode de vie où une personne prédisposée au gain de poids pourrait devenir obèse. Notre travail tient son importance du rôle que joue une étude épidémiologique en tant qu’outil décisionnel et stratégique en matière de santé publique. Ses principaux objectifs s’articulent autours de : -l’estimation de la prévalence de l’obésité chez l’adolescent scolarisé, -l’identification du facteur alimentation associés à l’obésité en termes d’équilibre alimentaires, En Algérie nous ne disposons pas de données nationales concernant le surpoids et l’obésité chez les adolescents, Les études locales réalisées dans certaines régions d’Algérie ne permettent pas de définir la prévalence à l’échelle nationale, toutefois elle permet de faire prendre conscience de l’ampleur que prend cette épidémie. Les seules données à notre disposition sont celles rapportée par le service d’épidémiologie et de médecine préventive de Bouzaréah (SEMEP) en 2011, qui a estimé la prévalence de sur poids et de l’obésité chez les enfants de 12-17 ans à 18 %. Les résultats de l’étude réalisée par Oulamara 2005, qui rapporte une prévalence de l’obésité et du surpoids de 9.92 % chez les 10-12 ans. A Sétif en 2006/2007, le dépistage en milieux scolaire révèle un taux de 13.5 % de surcharge pondérale. D’autres rapports émanant de services de santé rapportent que dans la région Ouest du pays, à El Bayed et à Teniat El Had, en 2005, on a estimé une prévalence de surpoids (obésité incluse) de 12 %. A Sidi-Bel Abés en 2007, une étude trouve une prévalence de surpoids-obésité de 8.3 % chez les 13-18 ans. Concernant l’obésité abdominale chez les enfants et les adolescents, il existe, à notre connaissance peu de travaux en Algérie traitant ce problème, la seule étude que nous avons pu obtenir est celle de Benmohammed et coll (2010), réalisée sur des adolescents de 12 à 19 ans, mettant en évidence la relation obésité abdominale des enfants et l’HTA.

Keywords

lifestyle - eating habits -risk factors - obesity in adolescents