المجلة الجزائرية للسياسة العامة
Volume 8, Numéro 2, Pages 106-131

L'amazighité Aujourd'hui, Une Lecture Juridique

Auteurs : Taib Essaid .

Résumé

Les constitutions algériennes consacrent les droits fondamentaux reconnus au citoyen, confirmés par la ratification d’instruments internationaux et régionaux. Enfin, la constitution de 2016 reconnaît tamazight comme langue nationale et officielle, admettant ainsi que le droit à la langue minoritaire fait partie des droits de l’homme et des libertés fondamentales, ce qui génère nécessairement l’exercice de droits linguistiques et culturels. Seulement, cette constitutionnalisation s’est faite de manière problématique et conditionnée, elle pose alors la question du statut de tamazight, au regard de deux principes généraux du droit, ceux de liberté et d’égalité. Le droit positif demeure inachevé et discriminatoire, accompagné par un faible soutien institutionnel ; mettant ainsi en péril la sauvegarde d’un patrimoine linguistique et culturel millénaire.

Mots clés

constitution ; culture ; identité ; discrimination ; droits