Annales de l'Institut national agronomique El Harrach
Volume 6, Numéro 1, Pages 173-184

Caractérisation Des Sols Marocains Au Moyen De La Taxonomie Américaine Des Sols (1973)

Auteurs : Antoine P.p. . Ph. D. .

Résumé

Peu de travaux de cartographie des sols réalisés au Maroc se sont basés jusqu'à présent sur l’approche américaine introduite en 1960 par le biais de la « Septième Approximation », système de classification remanié en 1967 et 1973. Tant la formation d’origine des pédologues travaillant en Afrique du Nord qu’une certaine crainte en face des néologismes quelque peu rébarbatifs de la Taxonomie, de la tentative de quantification de la pédologie et de l’apparent fractionnement en « unités-tiroir » du milieu naturel qui n’est que rarement discontinu, ont sans doute contribué au manque de diffusion d’un système par ailleurs largement utilise dans de nombreuses régions du monde. Il n’en reste pas moins que contrairement à de nombreuses idées préconçues, l’utilisation et la mise en pratique de la Taxonomie est chose relativement aisée et ne requiert que quelques dizaines d’heures de travail intensif. D’autre part, avantage appréciable sans doute, ce système de classification est directement orienté vers la mise en valeur agricole puisque les propriétés du sol lui-même et non celles de son environnement servent de base à l’élaboration des unités taxonomiques. Autre avantage: la classification, qui est réalisée suivant des principes mathématiques très stricts et qui repose exclusivement sur la présence ou l’absence de certains horizons ou propriétés de diagnostic définis eux-mêmes de façon rigoureuse, doit permettre aux agronomes ou aux techniciens qui n’ont pas reçu une formation très poussée en pédologie, de classer les sols sans trop de difficultés. La vertu primordiale requise par la Taxonomie il faut le souligner, est l’obéissance au texte. Cet article s’efforcera donc d’examiner brièvement les caractéristiques de diagnostic importantes au Maroc, de relever les principales catégories de sols marocains et, d’établir quelques correspondances entre la classification française CPCS, 1967, et la Taxonomie.

Mots clés

SOL ; CARTOGRAPHIE ; METHODE ; CLASSIFICATION DES SOLS ; MAROC