متون
Volume 12, Numéro 2, Pages 7-34

مقاربة أبي حامد الغزالي المنطقية لمقدمات الاستدلال الفقهي

الكاتب : بنعبو الحسن .

الملخص

Résumé en Français L’approche logique d’Abou Hamed Al-Ghazali des donnés du raisonnement jurisprudentiel Islamique Al-Ghazali a considéré le domaine des statuts légaux pratiques (al-Ahkâm al-‘amaliyya), basé sur la conjecture prépondérante, et de ce fait il est donc inutile de recourir au raisonnement démonstratif, et il n’en sera pas le moyen le plus vrai et le plus efficace de déduire des statuts tout à fait certain. Étant donné le caractère présomptif de la jurisprudence, et s'il est possible de développer une approche logique des donnés et du contenu du Fiqh, il est possible de la rétablir - du point de vue d'al-Ghazali- à un ordre inférieur au rang des données totalement vrai utilisées dans des raisonnement démonstratives. Même si Al-Ghazali reconnaissait la possibilité de calquer les contenus de l'inférence juridique sur les preuves, cela est considéré comme une règle rare, étant donné que la croyance et la probabilité sont largement répandues dans la pratique de la jurisprudence. Mais le plaignant contemplatif envisage de plaider en faveur d'introductions convaincantes dans les dispositions pratiques de la charia islamique en observant la méthode fondamentaliste de sondage et d'examen, offrant ainsi un degré considérable de validité dans les questions jurisprudentielles. De plus, la nature de la jurisprudence exige qu'une certaine enquête soit menée sur des questions juridiques et jurisprudentielles pratiques du fait qu’elles concernent des dispositions pratiques. Notre recherche s’articule autour des axes suivants :  Le premier axe est relatif à l’usage des soupçons dans les dispositions pratiques de la charia.  Le deuxième axe concerne la construction du raisonnement jurisprudentiel sur des introductions "très connues".  Le troisième axe parle de la construction du raisonnement jurisprudentiel sur des introductions "acceptables". Résumé en Anglais The logical approach of Abu Hamed Al-Ghazali data from Islamic jurisprudential reasoning Al-Ghazali considered the field of practical legal statutes (al-Ahkâm al-'amaliyya), based on the preponderant conjecture, and therefore it is therefore useless to resort to demonstrative reasoning, and it will not be the means the truest and most effective to deduce from the statutes quite certain. Given the presumptive nature of case law, and if it is possible to develop a logical approach to the data and the content of Fiqh, it is possible to restore it - from the point of view of al-Ghazali - to an order lower than the rank of totally true data used in demonstrative reasoning. Even if Al-Ghazali recognized the possibility of tracing the content of legal inference on evidence, this is considered to be a rare rule, given that belief and probability are widely used in the practice of jurisprudence. But the contemplative plaintiff plans to argue in favor of convincing introductions into the practical provisions of Islamic Sharia by observing the fundamentalist method of polling and examination, thus offering a considerable degree of validity in case law. In addition, the nature of the case law requires that a certain investigation be carried out on practical legal and jurisprudential questions because they relate to practical provisions. Our research revolves around the following axes:  The first axis relates to the use of suspicion in the practical provisions of sharia.  The second axis concerns the construction of case-law on "very well-known" introductions.  The third axis speaks of the construction of case-law reasoning on "acceptable" introductions.

الكلمات المفتاحية

الاستدلال الفقهي المنطق مقدمات الاستدلال البرهان