Rеvuе des Energies Renouvelables
Volume 6, Numéro 2, Pages 77-94

Réduction Des Etalonnages Multiples En Mesures Simultanées Dans Une Couche Limite Turbulente D’un Mélange Air-hélium

Auteurs : Soudani A. . Bougoul S. . Harion J.l. .

Résumé

Les mesures simultanées par thermo-anémométrie de plusieurs grandeurs physiques d’un fluide en écoulement turbulent, nécessite l’emploi d’autant de sondes qu’il y a de variables. Un étalonnage est préalable à toute utilisation de ces capteurs pour des mesures. Cet étalonnage est fondé sur des lois d’ajustement, réalisées généralement par des méthodes classiques d’interpolation linéaire, des régressions polynomiales, des fonctions splines ou encore par des réseaux de neurones artificiels. Il permet d’établir le lien univoque entre les sorties de ces capteurs, données sous forme de tensions, et les paramètres physiques de l’écoulement à mesurer. Suivant la forme du réseau d’étalonnage obtenue, la précision de ces méthodes peut être extrêmement sensible aux degrés des polynômes d’ajustement et peut présenter ainsi des erreurs importantes d’interpolation. Il est donc nécessaire de tester systématiquement les paramètres d’ajustement pour chaque application. On montre à travers cette étude que, les méthodes de génération de grilles cartésiennes et de dépouillement de mesures, utilisant des régressions polynomiales et des interpolations linéaires, sont beaucoup moins précises que celles utilisant les fonctions splines et les réseaux de neurones artificiels. Les résultats obtenus montrent aussi que l’utilisation d’une surchauffe plus forte pour l’élément amont que l’élément aval de la sonde apporte, en général, une meilleure précision lors de la génération des grilles.

Mots clés

Etalonnage - Mesures simultanées - Sonde d’interférence - Capteur - Régressions polynomiales - Fonctions splines - Réseaux de neurones artificiels, Thermo-anémométrie - Fil - film chauds - Mélange de gaz - Ecoulement turbulent - Densité variable.