Journal de la Faculté de Médecine
Volume 4, Numéro 1, Pages 555-560

Mutation Multi-résistante Aux Inhibiteurs De Tyrosine Kinase Dans La Leucémie Myéloïde Chronique : à Propos D’un Cas

Auteurs : Kihel Ibtissem . Nachi Mourad . Entasoltan Badra . Bekadja Mohamed Amine .

Résumé

Introduction La prise en charge des patients atteints de leucémie myéloïde chronique a été considérablement améliorée avec l’arrivée dans les années 2000 des inhibiteurs de tyrosine kinase qui ont révolutionné le pronostic de la maladie et ont permis l’amélioration de la survie globale des patients. Cependant, des échecs sont observés. L’apparition de mutations dans le domaine tyrosine kinase de la protéine BCR-ABL1, constitue une cause importante de résistance au traitement et représente le mécanisme le plus étudié. Observation Patient âgé de 20 ans suivi pour une leucémie myéloïde chronique en phase chronique diagnostiquée en 2015. Le suivi biologique a été marqué par une résistance primaire aux inhibiteurs de tyrosine kinase de 1ère et 2ème génération (Imatinib, Dasatinib et Nilotinib). Une double mutation a été retrouvée, la Q252H après 6 mois de traitement par Imatinib mésylate, et la T315I, 12 mois après son basculement vers Dasatinib puis Nilotinib.

Mots clés

LMC ; ITK ; Résistance ; Mutation ; T315I ; Greffe de cellules souches hématopoïétiques