Journal de la Faculté de Médecine
Volume 4, Numéro 1, Pages 533-540

Prevalence Des Troubles Sexuels Chez Les Patients Atteints De Sclérose En Plaques Dans La Ville De Tlemcen

Auteurs : Barka Bedrane Zahira . Bouchenak Khelladi Djaoued .

Résumé

Introduction :Les troubles sexuels sont fréquents dans la sclérose en plaques (SEP). Les médecins négligent souvent ces signes tabous et potentiellement traitables, Alors que leur presence influence d’une manière significative la qualité de vie des patients. Objectifs :Calculer la prévalence des troubles sexuels Déterminer la relation entre le handicap, la dépression, la fatigue et les troubles sexuels Matériels et méthodes :Notre étude est descriptive transversale, Nous avons utilisé le questionnaire sur l'intimité et la sexualité liée à la sclérose en plaques (MSISQ-19) .L’auto questionnaire était rempli par les patients suivis en consultation de neurologie du CHU Tlemcen .L’EDSS (expanded disability status scale) était utilisée pour évaluer le handicap, l’échelle de fatigue MSIF pour la fatigue et l’échelle de Beck pour la dépression. Resultats :101 patients ont répondu au questionnaire . La prevalence de troubles sexuels est de 53,4%, La fréquence des troubles sexuels primaires, secondaires et tertiaires était respectivement de 83,3%, 85,1% et 72,2% .Les scores totaux MSISQ-19 étaient corrélés de manière significative avec la fatigue (p =0,001), la dépression (p =0,000), et l’EDSS (P = 0 ,0001). Discussion :La prévalence retrouvée chez nos patient se rapproche des résultats de la littérature Les TS touchaient aussi bien les femmes que les hommes ,avec une nette prédominance féminine . la corrélation entre le handicap et les troubles sexuels prête toujours à controverse. la fatigue a également une relation complexe avec la dépression et on peut donc s'attendre à ce qu'elle soit associée au TS Conclusion :Les troubles sexuels chez les patients atteints de SEP sont plus fréquents qu’on ne le pensait .Ils restent encore un sujet tabou, il faut les rechercher systématiquement afin d’améliorer leur qualité de vie. Introduction :Sexual disorders are common in multiple sclerosis (MS). Doctors often overlook these taboo and potentially treatable signs, while their presence significantly influences the quality of life of patients. Objectives :Calculate the prevalence of sexual disorders Determine the relationship between disability, depression, fatigue and sexual dysfunction Materials and methods :Our study is descriptive cross-section, We used the questionnaire on intimacy and sexuality related to multiple sclerosis (MSISQ-19). The self-questionnaire was completed by patients followed in neurology consultation of CHU Tlemcen. EDSS (expanded disability status scale) was used to assess disability, the MSIF fatigue scale for fatigue, and the Beck scale for depression. Results :101 patients answered the questionnaire. The prevalence of sexual disorders was 53.4%, The frequency of primary, secondary and tertiary sexual disorders was 83.3%, 85.1% and 72.2% respectively. The MSISQ-19 total scores were correlated significant with fatigue (p = 0.001), depression (p = 0.000), and EDSS (P = 0, 0001). Discussion :The prevalence found in our patients is close to the results of the literature The TS touched both women and men, with a clear predominance of women. the correlation between disability and sexual disorders is still controversial. Fatigue also has a complex relationship with depression and can be expected to be associated with TB Conclusion Sexual disorders in MS patients are more common than previously thought. They are still a taboo subject, they must be systematically researched to improve their quality of life.

Mots clés

prévalence ; troubles sexuels ; sclerose en plaques ; Tlemcen