Bulletin du Service Géologique de l'Algérie
Volume 22, Numéro 3, Pages 361-379

Les Feldspaths Lourds Accompagnant Les Minéralisations Polymétalliques Métamorphisées Du Sud-est De Taher. Massif De Petite Kabylie, Jijel, Algérie

Auteurs : Afalfiz Abdelhafid . Kolli Omar .

Résumé

Des compositions minéralogiques riches en baryum, structurées en lits centimétriques massifs sont signalées dans les métacarbonates du socle métamorphique des zones internes de la Petite Kabylie (Jijel , Algérie) . Ces occurrences se sont développées en association avec des carbonates (Ca, Mg, Fe), de l’actinote/trémolite et plus rarement du grenat (60% almandin). Les associations minérales de (Ba,K), comprenant essentiellement le celsian mais aussi l’hyalophane et le Ba-phlogopite, sont interstratifiées avec des lits à sulfures et parfois à magnétite/pyrrhotite. Elles sont aussi présentes en de rares disséminations au sein de minces niveaux décimétriques, siliceux ou carbonatés riches en barytine La composition des feldspaths de (Ba,K), qui comprennent celsian, hyalophane et feldspath potassique, varie de 1.3 à 98.4% de BaAl2Si2O8 (base molaire) avec, cependant, deux discontinuités à 8–14 et à 40–92%. Des restes probables de cymrite ou de néoformation associées, contiennent entre 1.3 et 3% de KAlSi3O8 en solution solide. Les reliquats de celsian possèdent une teneur semblable, entre 1.2 et 2.8% de (KAlSi3O8). Les feldspaths riches en (Ba) auraient été déposés soit comme phase hydrothermale (carbonatation, albitisation et silicification) survenue sur un substrat basique (plagioclases et ferromagnésiens), soit en remplacement d’un gel barito-silicaté au cours d’un événement d’origine métamorphique. L’étude paragénétique des faciès métamorphiques proches des horizons minéralisés indique des conditions d’apparition de la biotite (T° : 400-450°C et P : 2 – 2.5 kbars). Ces conditions se rapprochent assez bien du champ de stabilité du celsian qui serait dérivé par transformation du silicate hydraté le plus proche qu’est la cymrite et ce, selon la réaction : cymrite = celsian + H2O. La non présence de la cymrite dans l’assemblage minéral étudié, témoigne du dépassement des conditions d’équilibrage de la même réaction (T° : 350°-375°C et P : 1.5 kbars).

Mots clés

(Ba, K)-feldspaths - Celsian - Hyalophane - Cymrite - Minerai métamorphisé - Gisement polymétallique - Activité hydrothermale - métamorphisme - Jijel - Algérie