Journal Algérien des Régions Arides
Volume 14, Numéro 1, Pages 112-123

Contribution à L’évaluation De L’activité Anticonvulsivante De La Partie Aérienne De Lavandula Stoechas L. Chez La Souris

Auteurs : Tababouchet Meriem . Mimoune Nora . Slimani Sara . Zaouani Mohamed . Benaissa Mohamed Hocine . Saidi Radhwane . Baazizi Ratiba . Mimoune Hassane . Souttou S .

Résumé

L’épilepsie est après les céphalées la pathologie neurologique la plus fréquemment rencontrée dans le monde. L’objectif de notre étude était la recherche de l’effet anticonvulsivant de l’extrait aqueux de la partie aérienne de Lavandula stoechas L. Cette activité a été évaluée chez des souris NMRI dont les crises convulsives ont été engendrées par une excitation chimique par l’isoniazide (INH), un antituberculeux qui perturbe la biosynthèse du GABA. Les résultats obtenus ont montré la présence d’un effet anticonvulsivant à des concentrations différentes (160 et 320 mg/kg). Cet effet n’a pas inhibé totalement les crises convulsives, mais il a augmenté le temps de latence qui était de 28 min après administration de l’isoniazide seul (37 min, 46 min pour les doses de 160 mg/kg et 320 mg/kg respectivement). De même, il a réduit le nombre de convulsions. Enfin, l’effet de l’extrait végétal vis- à-vis les convulsions épileptiques dépend de sa composition et des concentrations administrées. Pour cela, des études plus poussées avec des concentrations plus élevées de l’extrait aqueux sont à évaluer dans l’avenir.

Mots clés

activité anticonvulsivante ; extrait aqueux ; Lavandula stoechas L. ; épilepsie