Revue d'ECONOMIE et de MANAGEMENT
Volume 15, Numéro 2, Pages 28-46

La Création D’entreprise Comme Voie D’insertion Professionnelle Chez Les Jeunes Diplômés De L’enseignement Supérieur En Algérie : Analyse De L’intention Entrepreneuriale Par L’approche Pls

Auteurs : Mahmoudi Mourad . Boukrif Moussa .

Résumé

Ce travail se propose d’expliquer l’intention de créer une entreprise chez les jeunes diplômés universitaires en Algérie. Elle consiste à explorer les attitudes et les perceptions des étudiants vis-à-vis de la création d’entreprise et la façon dont chaque dimension influence l’intention entrepreneuriale de ces derniers. Elle s’appuie sur la théorie du comportement planifié d’Ajzen (1991). Pour ce faire, un modèle d’intention entrepreneuriale, adapté du modèle intentionnel d’Ajzen (1991), est élaboré puis testé par la méthode des équations structurelles (Smart-Pls). Ce modèle est fondé sur trois dimensions, considérées comme étant des antécédents directs de l’intention, à savoir, l’attitude personnelle envers la création d’entreprise, les normes sociales perçues et la capacité perçue. Les résultats de l’étude issus des déclarations de 128 étudiants en Master I et II, suivant des formations dans les différents domaines d’économie, de gestion et du commerce, confirment la validité du modèle puisqu’ils expliquent 45,4% de la variance de l’intention d’entreprendre. Ils montent, par ailleurs, que les trois construits expliquent parfaitement l’intention entrepreneuriale des étudiants algériens. L’autre résultat qui ressort de cette étude réside dans l’effet médiateur de l’attitude personnelle dans la relation « capacité perçue » –– « intention ».

Mots clés

Intention entrepreneuriale, étudiants en Master, Théorie du Comportement Planifié, Algérie.