Revue algérienne des lettres
Volume 3, Numéro 2, Pages 85-95

La Danse Du Jasmin De Nadia Sebkhi : Une Ode De L’oralité Ou Un épistolaire Au Féminin

Auteurs : Bentenfif Kheira .

Résumé

Du rêve est née la lettre. De ce rapprochement, Nadia SEBKHI, écrivaine algérienne d'expression française, joint l'oralité à l'épistolaire dans son texte intitulé La Danse du Jasmin. Elle y insère des fragments du quotidien de Dania l'écrivaine, son personnage principal. Une voix qui dénonce la condition féminine actuelle en Algérie et annonce son dévouement pour un lendemain meilleur, en tissant des liens avec l'Autre, autre mais pas forcément opposé. Pour que ce cri porte loin, SEBKHI opte, alors, pour la tradition orale comme source de sa fiction, et renforce sa narration par l'échange de correspondance. A travers notre article, nous tenterons de détortiller les ficelles de cet amalgame d'écritures, servant l'engagement, témoignant de la créativité de l'écrivaine. Une lecture qui nous permettra de déceler une poétique du divers par le truchement de laquelle La Danse du Jasmin octroie un nouveau souffle à la littérature féminine algérienne de langue française.

Mots clés

Littérature féminine algérienne ; oralité ; épistolaire ; hybridité