Revue algérienne des lettres
Volume 3, Numéro 2, Pages 3-8

Note De Lecture « Triple Articulation De La Langue Et Articulation Herméneutique Du Langage. Quand De L’essence Double Du Langage Réinterprète Les Textes Saussuriens », Par Simon Bouquet, Paru Dans Arena Romanistica, N° 12, 2013, Pp. 86-102.

Auteurs : Zouaoui Mokhtar .

Résumé

La publication, en 2002, des Écrits de linguistique générale de Ferdinand de Saussure a donné lieu à un nouveau courant de linguistique générale, communément désigné par ‘néosaussurisme’. Sous ce néologisme, forgé il y a plus de vingt ans par Simon Bouquet, on regroupe les travaux qui se réclament des textes saussuriens autographes et cahiers d’étudiants pour, d’une part, défaire la véritable pensée saussurienne du Cours de linguistique générale, publié par Charles Bally et Albert Sechehaye et œuvrer, de l’autre, à renouer avec le projet saussurien tel qu’il se dessine dans ces Écrits, celui notamment d’une linguistique unifiée de la langue et de la parole. L’article de Bouquet auquel cette note est consacrée en fait partie. Nous nous efforcerons d’expliciter les points essentiels de l’article tout en situant celui-ci dans le développement de la théorie que l’auteur a nommée : une linguistique néosaussurienne de l’interprétation.

Mots clés

Simon Bouquet ; Ferdinand de Saussure ; De l’essence double du langage ; linguistique néosaussurienne ; signe ; herméneutique