Les cahiers du CREAD
Volume 21, Numéro 72, Pages 53-77

Un Modèle Bioéconomique Pour Une Gestion Durable Des Pêcheries En Algérie : Le Modèle Pêchakour

Auteurs : Chakour Said- Chaouki . Boncoeur Jean .

Résumé

Si le caractère renouvelable des ressources halieutiques leur offre la possibilité d'être exploitées d'une manière durable, leur statut de bien «commun» et rare justifie l'urgence de l'intervention publique (Hardin, 1968). En effet, la gestion des pêcheries doit reposer sur des décisions raisonnées émanant d'une analyse économique consolidée par des outils d'aide à la décision. Associant deux approches, l'une intégrant les résultats et les conditions économiques de l'exploitation, l'autre biologique décrivant la dynamique de la ressource exploitée et les conditions de son renouvellement ; les modèles bioéconomiques sont en mesure de jouer un rôle déterminant dans la gestion durable des pêcheries. En outre, les spécificités ainsi que les conditions caractérisant certaines pêcheries, voire certaines régions, suscitent une approche adaptative en mesure d'adapter les modèles de base aux problématiques locales. C'est dans ce contexte que s'insert le présent article qui se veut une modeste contribution visant l'adaptation du modèle GordonSchaefer à la problématique de la gestion des pêcheries en Algérie en proposant un modèle bioéconomique original à savoir le modèle «Pêchakour».

Mots clés

Modèles bioéconomiques, Gestion durable, Intervention publique, Pêcheries, Adaptation, Modèle GordonSchaefer, Modèle Pêchakour