Revue Nature et Technologie
Volume 11, Numéro 2, Pages 28-34

Activité Antioxydante Des Extraits Bruts Hydroéthanoliques Et Hydroacétoniques Des Organes De Quatre Plantes Médicinales De Côte D’ivoire

Auteurs : Bekro Yves-alain . Tanoh Sylvestre . N’gaman-kouassi Christelle Chantal . Boa David . Mamyrbekova-békro Janat Akhanovna .

Résumé

Par la méthode de piégeage du radical stable DPPH●, l’activité antioxydante des extraits totaux hydroéthanolique et hydroacétonique de Palisota hirsuta (Commelinaceae), Mallotus oppositifolius (Euphorbiaceae), Ocimum gratissimum (Lamiaceae), Glyphaea brevis (Tiliaceae), quatre espèces végétales de la pharmacopée traditionnelle ivoirienne ont été évaluées par rapport à deux références (la vitamine C et la quercétine). La concentration médiane (CR50) définie comme étant celle de l’extrait nécessaire pour réduire 50% de la concentration initiale du radical DPPH●, a été utilisée comme un paramètre d’évaluation de l’efficacité des extraits vis-à-vis du DPPH●. Les résultats obtenus indiquent que l’extrait brut hydroéthanolique des feuilles de Mallotus oppositifolius a la meilleure activité antioxydante (CR50 = 200,7 ± 0,2 μg/ml) parmi tous les extraits étudiés. Toutefois, cet extrait est moins efficace que la vitamine C (CR50 = 136,2 ± 0,3 μg/ml) mais plus efficace que la quercétine (CR50 = 222,1 ± 0,2 μg/ml).

Mots clés

Mots-clés: Polyphénols, extrait brut, activité antioxydante, DPPH●, pharmacopée ivoirienne