Revue Nature et Technologie
Volume 11, Numéro 2, Pages 12-27

Simulation De L’impact De L’inertie Thermique Sur La Consommation Energétique D’un Bâtiment Résidentiel Dans Un Climat Méditerranéen

Auteurs : Ahmari Ikram . Korichi Ammar . Gasmi Farid . Krada Salah Eddine El Ayoubi .

Résumé

A l’heure actuelle, le réchauffement climatique est devenu une problématique planétaire et une urgence incontestable à laquelle on devrait impérativement y faire face. En effet, ce phénomène s’avère comme un enjeu majeur du développement durable. Car ses impacts ne se limitent pas seulement à des questions environnementales ; mais il pourrait entraîner de graves conséquences socio-économiques. Dès lors, une réflexion s’impose sur les actions à entreprendre afin de réduire la consommation énergétique et ainsi limiter les émissions de Gaz à Effet de Serre responsables du réchauffement climatique. Ceci nous rappelle la nécessaire mutation du secteur du bâtiment, notamment en matière d’habitat, étant donné qu’il est considéré comme premier consommateur d’énergie. Il serait donc temps de changer notre regard vers des habitats préconisant l’efficacité énergétique. De ce fait, l’objectif de cet article est d’évaluer l’impact de l’inertie thermique de l’enveloppe architecturale sur la consommation énergétique du bâtiment ; afin de contribuer au développement de solutions passives permettant de concevoir des bâtiments moins énergivores et plus durables. Pour ce faire, nous adoptons une approche analytique in vitro à travers une simulation numérique du bilan énergétique d’un prototype de bâtiment résidentiel de type collectif dans un climat méditerranéen à la ville de Constantine, et ce, à l’aide du logiciel TRNSYS. Les résultats de cette étude ont montré que le renforcement de l’inertie thermique, en l’occurrence, grâce à l’usage de la brique de terre cuite et du liège, a permis une réduction notable des besoins énergétiques ; permettant ainsi de consommer 84% d’énergie en moins qu’un logement conventionnel contre un surcoût d’investissement de seulement 2% compensé par une réduction conséquente des dépenses de fonctionnement.

Mots clés

développement durable ; efficacité énergétique ; inertie thermique ; enveloppe architecturale ; logiciel de simulation TRNSYS ; bâtiment résidentiel ; climat méditerranéen