journal algérien de médecine
Volume 24, Numéro 1, Pages 11-16

Hyperhomocystéinémie Et Polymorphisme C677t De La Mthfr Chez Les Sujets Présentant Une Artériopathie Oblitérante Des Membres Inferieurs : Etude Cas-témoins.

Auteurs : Hanacha Sabeh . Abadi Noureddine . Sifi Karima . Kerouaz N. . Boudaoud K. . Roula Daoud . Benlatreche Cherifa .

Résumé

L’hyperhomocystéinémie constitue un facteur de risque émergent des maladies cardiovasculaires dues à l’athérosclérose. Plusieurs mécanismes sont impliqués dans cet effet délétère. La pathogénicité de l’hyperhomocystéinémie serait notamment liée à son action délétère sur la fonctionnalité des Cellules Endothéliales (CE). L’hyperhomocystéinémie modérée est causée par une variété de facteurs dont le plus évoqué est le polymorphisme C677T du gène de la méthylènetétrahydrofolate réductase (MTHFR). Notre objectif était d’étudier la relation entre le taux plasmatique de l’homocystéine (Hcy) et la présence du polymorphisme C677T du gène de la MTHFR chez un groupe de malades atteints d’artériopathie oblitérante des membres inferieurs de l’Est algérien et de les comparer à un groupe témoin. Notre étude est de type cas-témoin. Elle a concerné 302 sujets repartis en deux groupes, 112 malades présentant une artériopathie oblitérante des membres inferieurs (AOMI) et 190 témoins en bonne santé apparente. Le polymorphisme C677T a été identifié par PCR-RFLP. Nos résultats ont révélé une fréquence de distribution du génotype homozygote TT du polymorphisme C677T MTHFR de 20.7% chez les malades vs 13.7% chez les témoins. La fréquence de l’allèle muté T était de 29.51% chez les témoins alors qu’elle était de 38.74% chez les malades. L’Odds ratio pour le risque d’AOMI associée avec le génotype TT était de 1.63 IC (0.84-3.16) p : NS. La concentration plasmatique moyenne de l’homocystéine était significativement plus élevée chez les malades que chez les témoins (p<0.001). De plus, la fréquence de l’hyperhomocystéinémie (> 15μmol/l) était significativement plus marquée chez les malades ; soit 44.64% vs 28.9 % avec p< 0.001. Aucune différence statistique significative entre le polymorphisme C 677 T du gène de la MTHFR et l’AOMI n’a été observée entre les deux populations.

Mots clés

Homocystéine, Polymorphisme C677T de la MTHFR , Artériopathie oblitérante des membres inferieurs.

Le Polymorphisme C677t De La Mthfr Et Le Risque De Gliome Chez Une Population De L’est Algérien

Benenmissi H.i. .  Sifi Karima .  Sahli M.l. .  Boudra B .  Boughrara W .  Benlatreche M .  Amran M.h. .  Bouzidi M .  Benembarek Karima .  Benlatreche Cherifa .  Abadi Noureddine .  Satta D . 
pages 11-15.


Asymetrie Des Membres Inferieurs Chez Les Volleyeurs Algeriens: Effet Sur La Detente Verticale.

Lammari Fahima .  Massarelli Raphael .  Hariti Hakim .  Hannoun Dahmane .  Rabahi Tahar . 
pages 1-13.