Revue des Sciences Sociales
Volume 1, Numéro 7, Pages 8-10

Editorial

Auteurs : Sebaa Rabeh .

Résumé

Le mouvement populaire algérien présent, déborde ou transcende les demandes classiques de satisfaction de conditions matérielles, Ce mouvement citoyen est donc, fondamentalement, le signe d’une élévation de la conscience sociétale, formulant de nouvelles exigences, articulant ou conjuguant le sociétal au politique, sur fond d’attente ou d’espérance. Ainsi l'auto qualification du mouvement citoyen de « révolution du sourire » pousse, en soi, à l’optimisme. Sans compter la jovialité qui caractérise les slogans et les mots d’ordre qui l’accompagnent. La dimension festive, qui est, également, prégnante s’inscrit en faux sur toute velléité catastrophiste. Elle agit comme catharsis mais également comme antidote à la violence. Encourageant l’annihilation de toute forme d'agressivité. Ce qui explique, entre autres, que des milliers de marcheurs se retrouvent chaque vendredi, devenu « vendredire », pour exprimer leurs attentes. Des attentes multiformes qu’il s’agit de lire, de déchiffrer, d’analyser et de comprendre. Ainsi, au-delà de son caractère éminemment sociopolitique, le mouvement citoyen algérien s’impose, dans sa pluridimensionnalité, comme un objet de connaissance.

Mots clés

Citoyenneté- Mouvement populaire-Conscience sociétale-Révolution du sourire-Vendredire.