مجلة الآداب و العلوم الإجتماعية
Volume 16, Numéro 3, Pages 243-261

Problematique Des Parlers Hybrides A L’heure De L’enseignement Des Langues Maternelles Au Cameroun

Auteurs : Piebop Gisèle .

Résumé

Les points de vue sont presque unanimes sur la nécessité d’un parler commun à travers lequel tous les Camerounais pourraient s’identifier. Il demeure également évident que pour des raisons de sauvegarde de l’unité et de l’intégration de toutes les couches de la population camerounaise, les parlers hybrides sont les mieux placées pour assumer la fonction de langue nationale. Or, on assiste de nos jours à un acharnement de certaines parties dont l’Etat premier, à ne pas les prendre en compte. A l’opposé des langues maternelles camerounaises, les parlers hybrides ne font pas l’objet d’un enseignement, alors que dans les faits, ils constituent des langues maternelles ou premières pour une tranche considérable de la population camerounaise. De la sorte, l’objectif du présent article est de tenter de comprendre, dans une approche descriptive, voire sociolinguistique, les raisons de ces choix, ainsi que les retombées que peuvent produire de telles options sur la vie du pays. Eventuellement, quelques suggestions pourront participer à l’amélioration de la situation ambiante.

Mots clés

Mots clés : parlers hybrides; enseignement; langues maternelles; langues nationales;, parler commun.