Journal de la Faculté de Médecine


Description

Le journal de la faculté de médecine d'Oran a pour objectif de rendre la production scientifique en santé,visible et accessible à l'échelle nationale et internationale.Il s'adresse à l'ensemble des acteurs de la santé dans une perspective multidisciplinaire(médecine,pharmacie,médecine dentaire,sciences fodamentales,humaines et sociales).La vocation du journal de la faculté de Médecine d'Oran(JFMO) est de soutenir la recherche en sciences de la santé,de favoriser le partage de connaissance entre chercheurs et acteurs de terrain.Les publications en français ou en anglais,doivent être conformes aux "instructions aux auteurs"(https/www.jfmo-dz.com).A cet effet;la soumission des articles se fait exclusivement en ligne à l'adresse suivante:revue@facmed-univ-oran.dz


5

Volumes

11

Numéros

88

Articles


l’impact de la maladie d'Alzheimer sur l’aspect cognitif et sa prise en charge cognitive

Sara Sahraoui, 

Résumé: Le processus de vieillissement cognitif normal s’accompagne de changements physiologiques et de modifications des capacités cognitives. Les travaux effectués sur le fonctionnement cognitif des patients atteints de la MA ont fourni une meilleure description des perturbations cognitives engendrées par cette maladie. Ces perturbations sont dominées par une déficience de certains systèmes de mémoire notamment la mémoire épisodique, la mémoire sémantique et la mémoire de travail, suivi par une déficience du langage et des fonctions exécutives. Nous présentons brièvement dans ce travail un aperçu général sur la maladie d’Alzheimer suivi d’une présentation d’un aspect cognitif sur cette maladie contenant les particularités de l’effet de la maladie d’Alzheimer sur le fonctionnement mnésique et les principales démarches de la stimulation cognitive et la prise en charge du langage dans cette maladie. Cette présentation des démarches de la thérapie cognitive du langage ainsi que les différentes techniques de prise en charge des déficits cognitifs dans la maladie d’Alzheimer peuvent fournir des connaissances permettant de proposer une prise en charge adaptée pour les patients bilingues atteints de la MA vu que cette maladie nécessite des interventions adaptées et spécifiques.

Mots clés: maladie d’Alzheimer ; fonctionnement cognitif ; thérapie cognitive


Les exophtalmies révélatrices d’une hémopathie maligne chez l’enfant à propos de 3cas

Kerrouche Kheira,  Boumedane Amaria,  Bourouis Miloud, 

Résumé: Introduction La localisation orbitaire primitive d’une hémopathie maligne chez l’enfant est inhabituelle. Le but de ce travail est d’y penser devant toute exophtalmie tumorale rapidement évolutive apparemment isolée chez un enfant. Matériel et méthodes Nous rapportons les observations de trois patients pris en charge dans notre service pour exophtalmie uni ou bilatérale rapidement évolutive avec un hémogramme initial normal mais chez qui le myélogramme a posé le diagnostic de leucémie myéloïde aigue ou de plasmocytome. Les observations Deux garçons âgés respectivement de 5ans et 7ans, sans antécédents, se sont présentés en urgence pour une exophtalmie bilatérale d’évolution rapide. L’examen initial chez les deux patients a révélé une exophtalmie d’allure tumorale bilatérale, sans répercussion sur la fonction visuelle ni sur l’examen du segment antérieur et du fond de l’œil. Le scanner orbito-cérébrale et l’IRM ont confirmé l’étiologie tumorale de l’exophtalmie. L’examen pédiatrique ainsi que l’hémogramme et le bilan inflammatoire sont normaux. L’échographie abdominale et le scanner thoracique ont éliminé l’éventualité d’une métastase d’un neuroblastome. Devant l’aggravation rapide de l’exophtalmie et l’apparition des douleurs osseuses chez le 1er patient un myélogramme a été pratiqué et a révélé une leucémie aigue myéloblastique. Alors que chez le 2ème patient le myélogramme a été pratiqué à l’admission et a posé le diagnostic de leucémie myéloïde aigue. Les deux patients ont bénéficié d’une chimiothérapie adaptée avec une bonne réponse hématologique et une régression de l’exophtalmie. 3ème cas : Une petite fille de 6ans, hospitalisée pour exophtalmie de l’œil droit rapidement évolutive sans atteinte de l’acuité visuelle ni du fond d’œil. Le scanner a objectivé un processus tumoral orbitaire envahissant le sinus maxillaire et la fosse nasale homolatérale. L’hémogramme est normal alors que le myélogramme a révélé la présence d’une infiltration plasmocytaire. Enfant est décédé deux semaines après le début de la chimiothérapie par infiltration meningoencephalique. Discussion et conclusion L’atteinte orbitaire inaugurale dans les leucémies aigues est appelée le sarcome granulocytaire ou chlorome. Sa pathogénie est incertaine, s’agit il d’une tumeur orbitaire primitive avec envahissement médullaire secondaire ou d’une localisation orbitaire d’une prolifération myéloblastique et plasmocytaire. Le diagnostic doit être évoqué devant toute exophtalmie tumorale et le myélogramme doit faire partie du bilan, car un traitement précoce améliore le pronostic local et général. Mots clés : exophtalmie, leucémie, plasmocytome, chimiothérapie. Title of the article: Exophthalmos indicative of hematologic malignancy in children about 3cas Introduction The primary orbital location of a hematologic malignancy in children is unusual. The aim of this work is to think about it in the face of any rapidly progressive tumor proptosis apparently isolated in a child. Material and methods We report the observations of three patients treated in our department for rapidly progressive unilateral or bilateral exophthalmos with a normal initial blood count but in whom the myelogram made the diagnosis of acute myeloid leukemia or plasmacytoma. The observations Two boys, aged 5 and 7, respectively, with no history, presented urgently with rapidly progressing bilateral proptosis. Initial examination in both patients revealed bilateral tumor-like proptosis with no impact on visual function or examination of the anterior segment and fundus. Orbito-cerebral CT scan and MRI confirmed the tumor etiology of exophthalmos. The pediatric examination as well as the blood count and the inflammatory workup are normal. Abdominal ultrasound and chest CT scan ruled out the possibility of neuroblastoma metastasis. Faced with the rapid worsening of the exophthalmos and the onset of bone pain in the 1st patient, a myelogram was performed and revealed acute myelogenous leukemia. While in the 2nd patient the myelogram was performed on admission and diagnosed with acute myeloid leukemia. Both patients received appropriate chemotherapy with good haematological response and regression of exophthalmos. 3rd case: A 6-year-old girl hospitalized for rapidly progressive right eye exophthalmos without visual acuity or fundus impairment. The CT scan revealed an orbital tumor process invading the maxillary sinus and the ipsilateral nasal fossa. The blood count is normal although the myelogram showed the presence of plasma cell infiltration. Child died two weeks after starting chemotherapy by meningoencephalic infiltration. Discussion and conclusion The first orbital involvement in acute leukemia is called granulocytic sarcoma or chloroma. Its pathogenesis is uncertain, it is a primary orbital tumor with secondary medullary invasion or an orbital localization of myeloblastic and plasma cell proliferation. The diagnosis must be evoked before any tumor proptosis and the myelogram must be part of the assessment, because early treatment improves the local and general prognosis. Keywords: exophthalmos, leukemia, plasmacytoma, chemotherapy.

Mots clés: exophtalmie ; leucémie ; plasmocytome ; chimiothérapie.