Journal de la Faculté de Médecine


Description

Le journal de la faculté de médecine d'Oran a pour objectif de rendre la production scientifique en santé,visible et accessible à l'échelle nationale et internationale.Il s'adresse à l'ensemble des acteurs de la santé dans une perspective multidisciplinaire(médecine,pharmacie,médecine dentaire,sciences fodamentales,humaines et sociales).La vocation du journal de la faculté de Médecine d'Oran(JFMO) est de soutenir la recherche en sciences de la santé,de favoriser le partage de connaissance entre chercheurs et acteurs de terrain.Les publications en français ou en anglais,doivent être conformes aux "instructions aux auteurs"(https/www.jfmo-dz.com).A cet effet;la soumission des articles se fait exclusivement en ligne à l'adresse suivante:revue@facmed-univ-oran.dz


5

Volumes

12

Numéros

95

Articles


Une neuronopathie sensible à la riboflavine, aux caractéristiques singulières: Le syndrome de Brown-Vialetto-Van Laere

Belarbi Soreya,  Makri Mokrane Samira, 
2022-04-04

Résumé: Le syndrome de Brown-Vialetto-Van Laere (BVVLS) est une maladie rare, caractérisée par une neuropathie axonale progressive, une atrophie optique, une perte auditive, un dysfonctionnement bulbaire et une insuffisance respiratoire, associés à des mutations dans les gènes SLC52A2 et SLC52A3 qui codent respectivement pour les transporteurs de riboflavine humains RFVT2 et RFVT3. Près de 70 cas ont été rapportés par diagnostic moléculaire. La majorité des cas familiaux sont autosomiques récessifs, avec un rapport femme/homme de 3:1. Nous décrivons le cas clinique d'un garçon de 14 ans atteint de BVVLS qui présentait depuis son jeune âge une perte auditive neurosensorielle progressive, d'apparition insidieuse, suivie d'une atrophie de la langue avec fasciculations. Parfois, le spectre clinique imite la maladie du motoneurone (MND) à début juvénile. Il est important d'identifier les BVVLS qui peuvent répondre à de fortes doses de riboflavine.

Mots clés: Syndrome de Brown-Vialetto-Van Laere ; SLC52A2 ; Transporteur de Riboflavine.


Impact du diabète sur le pronostic à long terme dans le syndrome coronaire aigu sans sus décalage du segment ST

Boukerche Farouk,  Hammou Leila,  Laredj Nadia, 
2022-04-28

Résumé: Introduction : En Algérie, on manque d'informations concernant le poids du diabète dans la maladie coronaire. Notre objectif était d’évaluer l’impact pronostic à long terme du diabète dans le cadre d’une prise en charge contemporaine du syndrome coronaire aigu (SCA) sans sus décalage du segment ST. Matériels et méthodes : Étude prospective incluant tous les patients admis au CHU Oran pour SCA sans sus décalage du segment ST de novembre 2015 à octobre 2016 et ayant complété un suivi de cinq ans, on a réalisé une étude comparative entre les patients diabétiques et non diabétiques en matière de survenue d’événements cardiovasculaires majeurs (ECVM) à 5 ans. Résultats : Sur les 296 patients initialement inclus 274 ont complété le suivi à 5 ans (7.4% de perdus de vue). Le groupe diabétique comprenait 128 patients (46.7%) et se différencier du groupe non diabétique par la prédominance féminine, plus d’hypertendus, de dyslipidémie et d’obèse et moins de fumeurs, plus d’atteinte tritronculaire, sur le plan thérapeutique un recours plus fréquent au pontage aorto-coronaire. Sur le plan pronostic, on ne note pas de différence significative en terme de mortalité cardiovasculaire à 5 ans (19.5% vs 12.3%; p=0.134) mais par contre il y a eu plus d’ECVM chez les diabétiques (43.8% vs 28.8%; p=0.012). En analyse multivariée, le diabète était un marqueur indépendant de risque de survenue d’ECVM à 5 ans et pour la mortalité cardiovasculaire à 5 ans, c’est le diabète avec plus de 10 ans d’ancienneté. Conclusions : Avec la prise en charge contemporaine du SCA sans sus décalage du segment ST, le poids pronostique du diabète persiste mais tend à diminuer.

Mots clés: Diabète ; SCA sans sus décalage du segment ST ; stratification du risque ; facteurs pronostiques